• English
  • 2015 sur le front du climat

    attac-climatDans Blockadia et Alternatiba, les deux piliers de la justice climatique, Maxime Combes du collectif ATTAC nous livre une réflexion aussi étoffée que pertinente sur les actions à mener sur le front de la lutte aux changements climatiques, prenant en considération la conférence de Paris en décembre 2015.

    Que faire de la 21e conférence des parties de la Convention cadre des Nations-Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Paris – Le Bourget en décembre 2015 ? Les ONG, mouvements sociaux et écologistes se posent toute une série de questions essentielles dont il faut prendre le temps de débattre : que faut-il attendre des négociations ? Sur quoi est-il possible d’influer ? Que faire pour ne pas se retrouver dans la même situation qu’après Copenhague (2009) ? Quels objectifs se donner ? Comment travailler en profondeur les exigences de transformation écologique et sociale au sein de la population ? Quelles initiatives prendre pour imposer la lutte contre les dérèglements climatiques en haut des priorités politiques tout en évitant de donner plus de forces à ceux qui veulent imposer leurs solutions techno-scientifiques et innovations financières ? Sur quelles bases construire un mouvement pour la justice climatique qui irrigue largement la société, persiste et se renforce à travers et au-delà de la conférence Paris2015 ? Comment s’appuyer sur la réussite des manifestations du 21 septembre 2014 ? Quelle place donner aux mobilisations grandissantes visant à bloquer des projets climaticides et aux initiatives citoyennes visant à expérimenter et mettre en œuvre dès maintenant le monde soutenable et résilient qui sera nécessaire demain ? La liste des questions et des débats en cours au sein des ONG et des mouvements sociaux et écologiques est longue.

    S’il place très peu d’espoir dans les conférences de l’ONU, Combes maintient qu’on ne doit pourtant pas leur tourner le dos. L’action doit cependant impérativement se poursuivre et s’étendre du côté des ONG et des groupes citoyens.  L’ampleur des enjeux actuels appelle des changements en profondeur, qui ne pourront se réaliser sans un large mobilisation populaire.

    Un texte à lire, pour alimenter la réflexion et la stratégie d’actions pour l’année qui débute.